film le roi lion

Le Roi Lion sort le 17 juillet dans nos salles, 25 ans après le film animé original. Film en 3D qui permettra de donner plus de réalisme aux félins et animaux de la savane.

Profitons-en donc pour évoquer 10 choses au sujet des lions.

1. Les deux grandes familles de lions

– le lion d’Afrique avec 20.000 représentants sauvages. L’espèce est actuellement classée comme vulnérable.

– le lion d’Asie, espèce en danger critique d’extinction, protégé et dont on tente de relever la population. Ceux-ci sont uniquement visibles en Inde dans le Parc national et sanctuaire faunique de Gir. Il y a en 2017 650 individus et aujourd’hui la réserve est rendue trop petite pour héberger l’ensemble des individus. Des projets de relocalisations sont en cours, pour éviter aux lions de vivre en dehors des zones protégées. Plus de 200 lions sont morts en deux ans pour avoir franchit les limites du parc …

2. Combien de lions entre le premier film du Roi Lion de 1994 et aujourd’hui ?

Ils étaient plus de 40.000 en 1994 et aujourd’hui la moitié de ses représentants a disparu. 20.000 individus sauvages sont encore vivants en Afrique.

En terme de comparaison, ils étaient plus de 200.000 au début des années 1900. La présence humaine et destruction de leur habitat a joué un rôle prédominant dans la disparition du roi de la jungle. La pratique de la chasse comme sport de loisir des colons européens a aussi joué un grand rôle, notamment en Afrique du Sud avec la disparition du lion du Cap (1860) et où bien d’autres espèces ont vu leurs populations chuter.

distribution historique des lions en afrique

3. Quelle était la distribution des lions par le passé ?

Les lions pouvaient être trouvés de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Afrique et l’Amérique !

  • Lion des cavernes européen (il y a 370.000 ans) – répandus entre l’Europe et l’Asie
  • Lion Américain visibles du Yukon au Pérou et 25% plus grands que les lions d’Afrique actuels (il y a 340.000 ans)

Ces deux espèces ont disparues il y a 11.000 ans. La lignée des lions modernes a vu le jour il y a environ 124.000 ans dans l’Afrique de l’est et australe. Ils ont pu se développer dans toute l’Afrique, l’Europe du Sud-Est, le Moyen-Orient ou encore l’Inde. Des sources historiques parlent d’une présence en Europe, comme dans le sud de la France, l’Espagne, le Portugal ou encore l’Italie, mais cela n’a pas pu être prouvé.

4. Y-a-t-il un couple dominant dans un clan de lions ?

Comme on le voit dans le film Le Roi Lion avec Mufasa/Sarabi et Simba/Nala, il n’y a dans la réalité pas de paire dominante dans un clan de lions. Un lion solitaire ou une alliance de lions mâles dominants protègent un groupe de femelles, avec lesquelles ils auront plusieurs petits. Une lionne peut avoir jusqu’à 6 petits par portée.

lionne et ses petits vus en safari

5. Le mâle dominant transmet-il son clan à l’un de ses fils – Mufasa/Simba ?

Une fois qu’ils atteignent l’âge adulte, les mâles quittent le clan dont il font partis pour fonder leur propre “famille”. Ils pourront former avec des lionnes leur propre clan, prendre la place d’un autre ou même de leur propre père quand ils seront assez forts.

Quand un lion prend la place d’un autre et que des lionceaux font partis du groupe, le nouveau dominant a pour habitude de tuer les petits pour permettrent aux lionnes d’être de nouveau en chaleur et d’assurer sa propre descendance.

afrique-lion-ecovolontariat-big5 - programme écovolontaire

6. Quelles menaces pour les lions ?

Les lions souffrent de différentes menaces impactant directement leur nombre mais aussi leur diversité génétique :

  • perte de leur habitat
  • conflits humains
  • baisse de leurs proies
  • baisse de leur patrimoine génétique – plus faibles face aux maladies
  • braconnage

Le lion fait face à de nombreuses menaces notamment avec les hommes, de part leur présence proche des villages. Ils peuvent également s’attaquer au bétail. Nombreux sont les lions qui sont chassés, tués via des pièges à gibier ou encore empoisonnés avec des carcasses d’animaux. Cette dernière méthode est terrible car elle tue tout animal ayant touché la carcasse – léopards, guépards, chacals, hyènes, vautours etc.

7. La chasse aux trophées

Aujourd’hui ce sont 8000 lions qui sont élevés pour cette industrie dans 200 fermes en Afrique du Sud. Ceux-ci ne vivront jamais la vie en liberté et seront élevés pour à terme, être vendus aux chasseurs et/ou être destinés au marché asiatique pour leurs os.

Les lionnes sont utilisées à des fins de reproduction et leurs petits leur sont retirés dès les premières semaines pour être le plus souvent, mis à disposition des touristes (petting) : caresses, photos avec les lionceaux.

Plus grands, les lionceaux juvéniles/adolescents se retrouvent proposés pour faire des “marches” avec les touristes.

Enfin, lorsqu’ils sont trop grands pour être manipulés ou promenés, ils sont élevés jusqu’à être prêt pour être chassés ou vendus pour leur os sur le marché asiatique.

8. Les faux volontariats et sanctuaires avec des lions

Pour repérer les faux volontariats et sanctuaires de lions, il y a plusieurs indices qui peuvent vous alarmer. Ces endroits communiquent souvent sur le fait que les lionceaux ont été abandonnés par leurs mères ou qu’ils sont rescapés de l’industrie de la chasse. Ils font croire aux touristes crédules qu’ils seront réintroduits dans la nature une fois devenus grands.

Il faut bien se douter qu’après avoir été habitué à l’homme dès leur plus jeune âge et retirer de leurs mères, les lionceaux seront incapables d’apprendre à vivre en pleine nature et encore moins à subvenir à leurs besoins et chasser. Ils sont donc condamnés et dépendants des hommes toute leur vie.

Pour éviter ce genre d’endroits, voici les “warnings” vous invitant à éviter à tout prix ceux-ci :

  • possibilité de caresser et toucher des lionceaux et lions
  • possibilité de prendre une photo aux côté d’un lion
  • offre de marcher aux côtés des lions
  • plusieurs lions mis dans un même enclos trop petit
  • présence de lions blancs (espèce très rare dans la nature voire quasi inexistante mais bien présente dans ces fermes car leur prix pour la chasse est plus important)

Sur internet, vous pouvez également regarder les photos partagées sur ces établissements. Vous noterez que les animaux en contact direct avec des influenceurs ou simple touristes sont des lionceaux ou des juvéniles (lions avec un début de crinière).

business des lions petting

Nous vous conseillons de lire également notre article sur les lions blancs qui traite du même sujet.

9. Que faire pour aider les lions ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous, tel que premièrement, ne pas visiter les endroits décrits dans le point 8.

Ensuite, il ne faut pas aimer, partager les vidéos et articles montrant des lionceaux ou lions en contact avec les humains, comme par exemple sur les photos suivantes :

N’hésitez pas à commenter ces publications avec le hashtag #bloodlion ou #animalabuse.

Vous pouvez ensuite faire un don en faveur d’associationsoeuvrant pour leur protection, comme Panthera, organisme impliqué dans le protection des félins pour lequel Disney reverse 1€ à l’achat d’un bracelet Le Roi Lion. Il y a aussi la Born Free Foundation qui s’occupe de donner une seconde chance aux lions exploités et maltraités, ou encore le Lion Recovery Fund.

10. Documentaires et films conseillés sur les lions

En plus du Roi Lion, voici d’autres films que nous vous conseillons en rapport avec ces animaux :

Nos programmes avec les lions

Nous proposons de vous investir dans plusieurs programmes pour la protection des lions africains. Les différents volontariats vous donnent l’opportunité de supporter des actions lancées pour leur permettre de retrouver des territoires perdus et de rester le plus longtemps possible une réalité dans notre monde animal.

lion-cubs-afrique-sud-volontariat-big5-sagittarius-voyag

CONSERVATION DE LA NATURE ET DES BIG 5 | AFRIQUE DU SUD
Au sein d’une réserve privée, vous prenez part aux actions de protection des animaux et de la flore sud africaine. Un suivi des lions du parc est également fait, ceux-ci évoluant en clans et en liberté.


SANCTUAIRE POUR LIONS | AFRIQUE DU SUD
Ce volontariat vous permet d’intégrer la vie d’un sanctuaire pour lions et autres prédateurs rescapés de cirques, propriétaires privés ou encore fermes d’élevage. Chaque individu possède son histoire et a eu la chance d’obtenir une seconde maison respectant ses besoins. Ces animaux n’ont connus que la vie en cage et ne pourront donc jamais être relâchés. Vous participez ici quotidiennement à leur bien-être.


CONSERVATION DE LA FAUNE DANS UN PARC NATIONAL | AFRIQUE DU SUD
Ce volontariat a été mis en place pour renforcer la surveillance et l’étude des animaux du parc national. Vous pourrez y observer par la même occasion différents clans de lions évoluant en totale liberté dans celui-ci.


PROTECTION DES ANIMAUX ET DES GUEPARDS | AFRIQUE DU SUD
Cet écovolontariat vous permet d’agir avec une réserve privée à la réhabilitation de terres agricoles en terres sauvages. Des lions ont été réintroduits ici en 2017, après une absence de 180 ans de la région.


PROTECTION DES BIG 5 | AFRIQUE DU SUD
En choisissant cet écovolontariat, vous contribuez au bon fonctionnement et au bon management des espèces d’une réserve privée. Des études comportementales et actions de surveillances sont effectuées ici pour permettre aux différentes espèces animales de vivre et de s’y développer. Plusieurs clans de lions y sont visibles en liberté.


Source utilisées : Brilliant Map